Qui sommes nous ?

Présentation du fonds |  | Partenaires | Le développement culturel local
Ressources | Fil Manfa - lieux d'accueil d'artistes en exil | Creative Tracks


Europe Grand Central

 

 

 

Europe Grand Central c’est quoi ?

Europe Grand Central est une coopération avant-garde qui rassemble des projets de terrains menés par des structures culturelles indépendantes à travers l’Europe et au-delà pour connecter une multitude de récits des traversées de frontières dans une plateforme virtuelle unique et conceptuelle.

 

Les partenaires de ce projet sont tous des opérateurs culturels ou des réseaux reconnus et qui travaillent sur des thématiques variées telle que la montée de la xénophobie envers les réfugiés en Suède, les conséquences personnelles de la crise économique grandissante en Grèce, la fracture entre les habitants des banlieues et les citadins à Bologne ou Brème, les tensions politiques sur les frontières de l’Est en Pologne, les fausses perceptions du monde arabe en Europe. Des méthodes d’inclusion du public sont expérimentées pour contrer les sentiments d’ « eux » et « nous » et se déploient théâtralement, photographiquement, à travers le design, l’artisanat, des ateliers, l’art de la rue, en résidence de création…

 

Europe Grand Central est un espace pour l’apprentissage dans des contextes et à travers des méthodes variés pour rencontrer les publics là où ils se trouvent. La plateforme virtuelle « Bordr » relie l’ensemble des histoires de traversée et sert de socle commun de chaque projet. Les partenaires co-construiront une base, hébergée par Trans Europe Halles, pour partager les actions et permettre au plus grand nombre de connaître le projet et ainsi garantir sa durabilité.

 

Pendant deux années (2015 et 2016) les partenaires se retrouveront pour quatre rencontres et en 2017 ils coordonneront « Europe Grand Central », un événement européen synchronisé à travers l’espace et le temps pour promouvoir le concept « local-global ». Les connaissances acquissent au fil des projets, seront documentées et distribuées avec la participation de nos partenaires associés; des universités de renom mondial et des institutions publiques.

 

Au cœur du projet, se trouve un désir commun de comprendre et partager ces histoires de traversée de frontières pour transformer nos peurs et développer notre curiosité. Notre objectif est de produire des déclarations inclusives sur la diversité de manière à déclencher un mouvement global qui relie nos valeurs humaines.

 

Les 9 artistes des pays arabes participant à Europe Grand Central

 

Amira-Géhanne Khelfallah

Du Maroc à l’Italie


"Parce que l’endroit où tu vis est, à mon avis, le point de départ de tout voyage."

 

 

Amira-Géhanne est une dramaturge algérienne vivant actuellement au Maroc. Ses pièces abordent les thématiques de la migration et la notion d’appartenance à des villes. Elle collaborera avec Laminarie/DOM La Cupola del Pilastro à Bologne sur “Les mots des Autres”, un projet théâtral et plastique en résonance avec le projet Ecuba de Laminarie. Les mots des Autres est un voyage audio-visuel de l’artiste à Pilastro à partir des témoignages des résidents du quartier, accompagné de récits et d’écritures créatives ; un projet qui réfléchit sur les frontières en tant que découverte et perception de l’Autre à travers son propre regard. 

 

Charbel Samuel Aoun

Du Liban à la Suède


"Les frontières sont d’abord et avant tout psychologiques et culturelles."

 

 

Charbel Samuel Aoun est un artiste plasticien libanais avec une formation en architecture. Son travail mélange différents matériaux notamment des éléments naturels, apportant un éclairage sur nos réalités sociales et écologiques. Charbel travaillera avec le collectif d’artistes Not Quite, sur une installation visuelle et acoustique inspirée de ses rencontres avec les communautés d’immigrés de la ville d’Amål en Suède. Son projet développe le rôle de la femme en tant que médiatrice culturelle communautaire ; les frontières sont des paradigmes de l’espace et de l’environnement, principale matière de la perception humaine et relationnelle. 


Deema Shahin

De la Jordanie à Malte


"La frontière est un non-sens. Nous ne font qu’un à la fin, quelque soit notre religion ou territoire, nos besoins en tant qu’êtres humains sont les mêmes quelque soit notre langue."

 


Deema Shahin est une réalisatrice et photographe, née au Kuwait de parents palestiniens. Son travail sur les frontières aborde le concept d’appartenance émotionnelle plutôt que d’appartenance géographique, en étudiant la définition du « chez soi ». Que serait-ce notre monde sans appartenance – si on n’appartenait plus à un endroit mais à plusieurs à la fois ? Son projet intitulé « Chez moi, là où est Maman», analyse ce concept en lien avec la maternité. Elle s’intéresse aux villes plus qu’aux territoires nationaux et son travail est la continuation d’une étude similaire développée à Amman, Barcelone et Fayoum. Cette fois-ci elle créera un lien avec les mères de Gozo à Malte pour filmer leurs réalités et mieux percevoir leurs rêves intimes.

 

Dina Kobrosly

Du Liban à la Pologne


"Les frontières ne sont pas spécifiques aux pays ; les communautés construisent elles aussi des frontières pour se protéger des "autres", que "l’autre" soit d’un autre pays ou non."

 


Dina Kobrosly est une praticienne de théâtre libanaise, spécialisée dans l’art de la marionnette. Formée en théâtre thérapie, la consolidation de la paix et au théâtre non-violent, elle travaille avec les jeunes et les communautés de réfugiés. Son approche relie la question sociale et artistique à travers une pratique théâtrale interactive et l'usage de la marionnette en tant qu’outil éducatif et créatif pour faciliter l’intégration, l’acceptation de soi et l’acceptation des autres. Dina collaborera avec la Fondation européenne pour la culture urbaine à Lublin en Pologne sur un processus de travail avec les jeunes de différents voisinages qui débouchera sur une performance inclusive et participative, dépassant les clivages et renforçant de nouveaux liens. 

 

Hind Oudrhiri

Du Marco à la Suède

 

"La frontière est un artefact propre à l’homme. Elle désigne un espace organisationnel qui produit une structure qui elle-même détermine ce qui fait partie du dedans et ce qui fait partie du dehors."

 

 

Hind Oudrhiri est une architecte, scénographe et urbaniste marocaine. Elle analyse les villes utopiques et la transformation des espaces urbaines par la mutation sociale. Adoptant un point de vue organique, Hind abordera la question des frontières par analogie métaphorique en utilisant la texture et la fonction de la « peau » en tant que membrane vitale et interface sensorielle nécessaire pour se connecter au monde. Elle collaborera avec le collectif Not Quite sur une installation vidéo en extérieur en forme d’abri artisanal de tissages multiformes à partir des souvenirs de lieux imprimés dans la mémoire des corps des habitants d’Amål et des immigrés nouveaux-arrivants.

 

Majdal Nateel

De la Palestine à la Grèce


 

Majdal Nateel est une artiste visuelle palestinienne de Gaza, soucieuse des souffrances quotidiennes de son peuple et des conditions de vie des réfugiés, son travail artistique est une tentative expressive de retrouver l’humain et de révéler les histoires ordinaires de ces personnes. Majdal sera en résidence à Vyrsodepseio à Athènes en Grèce pour développer un projet sur les histoires vraies décrivant les expériences individuelles des migrants et des réfugiés.  

 

Paul Geday

D’Egypte à Malte

 

 

Paul Geday est un réalisateur, photographe et curator égyptien dont le travail se concentre sur les souvenirs individuels et collectifs à travers l'utilisation de divers matériaux photographiques ou filmiques d'archives et des histoires orales.
Il explore l'immigration maltaise vers l'Egypte au 19ème et 20ème siècle dans le sens opposé des flux migratoires actuels et des multiples échanges depuis toujours entre les rives de la méditerranée.Les retombées de ce projet formeront un chapitre de sa recherche « Take me back to Cairo ! » (Ramène-moi au Caire !) qui explore la pluralité et la diversité du Caire des années 50 à travers la photographie vernaculaire. Il visitera les archives de Valletta à Malte. 

 

Radhouan Fiddini

De la Tunisie à la Pologne

 

"Quelque soit les barrières linguistiques, matérielles ou sociales qui séparent les milieux urbains, les problèmes et les rythmes de vie s'y ressemblent."

 

 

Radhouan Fiddini est un artiste tunisien multidisciplinaire, immergé dans la culture “sound system” et les arts graphiques. Ses projets autour des frontières les dénoncent en tant qu'obstacles au développement humain. Radhouan sera en résidence à Lublin avec la Fondation européenne pour la culture urbaine et animera des ateliers, partageant son expérience en management événementiel et artistique avec des résidents sans emploi. Ensemble ils co-produiront et présenteront un événement musical dans l'objectif de renforcer l’autonomie artistique, le développement culturel local et de dépasser l’exclusion sociale. 

 

Reuben Yemoh Odoi

Du Maroc à la Grèce

 

"Parler de mobilité humaine et de migration est le propre de notre temps, une manière de parler de l’Autre. Mais la vie n'est-elle pas un voyage ? Ne sommes-nous pas tous des migrants ?"

 

 

Reuben Yemoh Odoi est un musicien ghanéen vivant au Maroc. Sa musique inclut et mélange les traditions des chansons populaires et des contes. Reuben sera en résidence à Vyrsodepseio pour travailler avec un petit groupe d’athéniens et rencontrer les migrants et les clandestins pour écouter leurs histoires de voyage. Son projet, une performance de rue participative et multidisciplinaire dans l’espace publique, fera entendre ces histoires ; une manière de déconstruire les frontières non seulement entre les espaces mais surtout entre les individus partageant le même espace.

 

 

 

------------------------------

Pour plus d’informations : www.europegrandcentral.net

Partenaires:

Projet mené par: Not Quite, Fengersfors, Suède.

Communication, distribution et durabilité: Trans Europe Halles, Lund, Suède.

Partenaire local : Kulturzentrum Schlachthof, Bremen, Allemagne.

Partenaire local : Laminarie / DOM La Cupola del Pilastro, Bologna, Italie.

Partenaire local : Vyrsodepseio / ODC Ensemble, Athens, Grèce.

Workshops across EUs eastern borders: European Foundation for Urban Culture, Lublin, Pologne.

Partenaire de la mobilité au delà des frontières sud de l’UE : Fonds Roberto Cimetta, Paris, France.

Collaborateurs : Bordr, Workshops of Culture et Valetta capitale européenne de la culture 2018.

 



Qui sommes nous ?

Présentation du fonds |  | Partenaires | Le développement culturel local
Ressources | Fil Manfa - lieux d'accueil d'artistes en exil | Creative Tracks


Fonds Roberto Cimetta

c/o ONDA
13 bis rue Henri Monnier
75009 Paris - France
T +33 145 26 33 74

Facebook

Archives

Newsletter