Artistes et opérateurs


Sonia KICHAH

2015

De: Paris
A : Tunis

Cinéma

Important: If you want to resize the window manually, leave at desktop resolution. Or you can just click an icon.

Pouvez-vous expliquer comment cette bourse a contribué à la réalisation de vos projets d'échanges artistiques et/ou de développement culturel local et/ou de promotion de la diversité culturelle ?

Le festival CINÉ DROIT LIBRE propose d’installer durablement à Bizerte un temps fort autour de la liberté d’expression et des droits humains. Ce projet s’appuie sur le cinéma documentaire et sur des films qui interrogent la société, questionnent les certitudes. L’enjeu du festival est de nouer le dialogue, susciter le débat grâce à des séances suivies de rencontres entre public, cinéastes, acteurs de la société civiles ou militants des ONG. L’événement vise à participer au processus démocratique en Tunisie et s’inscrit également dans une dynamique de réseau initiée il y a dix ans par Abdoulaye Diallo fondateur du premier CINÉ DROIT LIBRE à Ouagadougou (Burkina Faso). Nous avons noué un partenariat solide avec CINÉ DROIT LIBRE et nous proposons de faire entrer Bizerte dans ce réseau afin de mettre en place fin 2015 la première édition du festival CDL de Bizerte, dans le sillage du Forum Social Mondial qui aura lieu à Tunis. Le festival multipliera les rencontres, les débats, les tables rondes, les projections, autour de questions qui interpellent, qui poussent aux dialogues. Nous nous intéresserons aux droits humains, aux droits des minorités, des femmes, des enfants, aux libertés fondamentales, individuelles, d’expression, afin de créer une dynamique autour d’idées nouvelles.

Qu'apportent l'échange, les réseaux et les contacts à l'international pour le développement de votre activité artistique ou culturelle ?

Rencontrer des acteurs clé du secteur culturels ayant une bonne connaissance du terrain permet d'anticiper les obstacles grâce à un échange d'expérience. Par exemple, les ciné club et d'autres opérateurs culturels ont l'expérience du terrain et des relations avec le public ainsi que l'expérience technique de la mise en place d'un festival. Il est important pour nous de travailler avec des personnes qui ont cette expérience et cette motivation. Par ailleurs, au-delà de la réalisation de mon projet, les échanges euro arabes sont très importants au vue de la situation politique très fragile que connait la Tunisie et le Maghreb. Seule la culture et les échanges pourront aider à l'instauration d'une démocratie.



Artistes et opérateurs


Fonds Roberto Cimetta

c/o ONDA
13 bis rue Henri Monnier
75009 Paris - France
T +33 145 26 33 74

Facebook

Archives

2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011

Newsletter