Artistes et opérateurs


COMMARET Vincent, ESTRADE Catherine

2013

De: Marseille, France
A : Beyrouth, Liban

La dame de Damas

Musique

Important: If you want to resize the window manually, leave at desktop resolution. Or you can just click an icon.

Pouvez-vous expliquer comment cette bourse a contribué à la réalisation de vos projets d'échanges artistiques et/ou de développement culturel local et/ou de promotion de la diversité culturelle ?

Beyrouth accueille beaucoup de réfugiés syriens et parmi eux beaucoup d'artistes. Nous avons pu leur montrer le clip de la chanson écrite avec Jean Pierre Filiu en soutien à la révolution syrienne "la dame de Damas". La chanson est en français mais sous titrée en arabe. C'était une bonne carte de visite et une bonne introduction à notre idée de continuer à écrire des chansons autour de la révolution et plus particulièrement sur l'état dans lequel ont vécu ces personnes et comment ils vivent désormais leur exil. Nous avons retrouvé à Beyrouth celui qui a été notre principal partenaire artistique durant les années passée à Damas, Mohammad Alarashi. Alors que la création est un bloquée en raison de son état psychologique mais en raison aussi de la peur des représailles du régime, nous avions l'avantage en venant du dehors d'apparaître comme une fenêtre ouverte permettant plus facilement de libérer une parole. Nous avons pu enregistrer une première chansons qui sera finalisée à Marseille. Par son intermédiaire nous avons revus d'autres artistes comédiens, journalistes, réalisateurs. Nous avons également pris contact avec l'association Bidayat pour le sous titrage en anglais de notre clip.

Qu'apportent l'échange, les réseaux et les contacts à l'international pour le développement de votre activité artistique ou culturelle ?

L’échange avec des artistes syriens est intrinsèque à la nature même de notre projet.

Pouvez vous élaborer sur l'apprentissage et les connaissances que vous avez obtenu / partagé à travers cette expérience ?

"La dame de Damas", chanson et clip et " Tala3ou el nas", chanson et clip, étaient réalisés depuis la France même si des artistes syriens participaient, ils résident également ici. On voulait désormais créer une musique en collaboration avec des artistes plus proches de la Révolution afin de saisir leur voix leur permettre de continuer à créer malgré la période extrêmement difficile qu'ils traversent.

Veuillez indiquer un lien vers votre travail actuel (site internet/facebook)

https://www.youtube.com/watch?v=9xQ5z88_c_4




Artistes et opérateurs


Fonds Roberto Cimetta

c/o ONDA
13 bis rue Henri Monnier
75009 Paris - France
T +33 145 26 33 74

Facebook

Archives

2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011

Newsletter