Artistes et opérateurs


Sandra SUARES CHACHAPOYAS

2014

De: Paris, France
A : Tindouf, Algérie

'Monument Mobile' - Rencontre ARTifariti 2014

Interdisciplinaire, Arts visuels

Important: If you want to resize the window manually, leave at desktop resolution. Or you can just click an icon.

Pouvez-vous expliquer comment cette bourse a contribué à la réalisation de vos projets d'échanges artistiques et/ou de développement culturel local et/ou de promotion de la diversité culturelle ?

Je travaille dans le champ de l'art contextuel et réaliste. En ce sens, je développe mes projets au sein même de leur lieu d'exposition et des habitants. C'est d'ailleurs un des points principaux qu'a proposé d'aborder la résidence artiqtiaue Artifariti 2014 "Remove the wall" à la VIIIème Rencontre entre les Arts et les Droits de l'Homme dans le Sahara Occidental à Wilaya de Boujdour (camps de réfugiés sahraouis, à Tindouf, en Algérie). Grâce à cette bourse de voyage, j'ai donc pu développer mon projet qui consistait à la réalisation collective d'un monument mobile et ce, grâce à la participation directe des jeunes filles sahraouis, qui ont dessiné le monument que nous avons construit après. L'école d'art sahraoui nous a proposé des locaux pour travailler et nous avons été accompagné par le professeur de sculpture, les fondateurs de l'école et d'Artifariti qui nous ont aidé à trouver les matériaux nécessaires et réaliser notre projet avec nos propres moyens. Nous avons employé les techniques qu'ils transmettent dans leur école et avions appris différentes techniques traditionnelles appliquées, dont certaines commencent à se perdre. Grâce à la famille d'accueil sahraoui, j'ai commencé à développer un projet qui se base sur la production artisanale locale de l'encens. En somme, ce voyage m'a permis de m'interroger sur l'interculturalité et l'effet de la mondialisation, même au sein des populations les plus exclues.

Qu'apportent l'échange, les réseaux et les contacts à l'international pour le développement de votre activité artistique ou culturelle ?

L'échange avec d'autres artistes de divers pays m'a permis de découvrir des univers complexes ou l'art se manifeste différemment, tout en préservant une vision sociale très engagée: chose que je partage. L'échange, les réseaux et les contacts à l'international sont des éléments essentiels pour la mise en place de mon projet artistique et pour la carrière de l'artiste en général. Connaître d'autres cultures, d'autres démarches et d'autres lignes de recherches plastiques et théoriques, est enrichissant pour mon oeuvre. Les contacts à l'international permettent à l'artiste de connaître d'autres opportunités à l'étranger, d'échanger, de communiquer et de montrer ses projets artistiques au-de-là des frontières et donc de faire voyager son message. En mon sens, la mobilité de l'artiste lui permet d'étendre son panorama artistique. Par la même, le fait de connaître d'autres sociétés et d'autres façons de vivre est un élément indispensable dans la création. Par ailleurs, cette résidence a consisté à travailler en collaboration avec les locaux, de même mon projet insiste sur l'importance d'échanger avec les habitants de l'endroit et de créer une œuvre collective. Il est en soi un dialogue des cultures et des territoires. D'une part comme de l'autre, nous apprendrons à nous connaître.

Pouvez vous élaborer sur l'apprentissage et les connaissances que vous avez obtenu / partagé à travers cette expérience ?

Cette expérience a considérablement augmenté mes compétences. C'était une expérience d'une richesse immense. Ce voyage a été indispensable à ma formation en tant qu'artiste et à ma vie personnelle. Nous avons vécu avec les familles sahraouis, nous avons partagé des moments exceptionnelles, nous avons beaucoup échangé sur nos expériences de vie et présenté les cultures d'où nous provenions. Nous avons pu comparer nos cultures et nous comprendre dans un cadre de tolérance totale et de respect. Cette expérience intense est devenue aussitôt une leçon de vie, une sorte de réveil. Les frontières se sont effacées au sein de cet espace-temps ou nous avons partagé nos cultures dans la volonté commune de résister à travers l'art et de lutter pour les droits de l'homme à travers la culture. Il est des lors évident que les compétences interculturelles de chaque participant se soient étendues au long de cette aventure avec les autres.

Veuillez indiquer un lien vers votre travail actuel (site internet/facebook)

http://sandrasuarez.tumblr.com/#about



Artistes et opérateurs


Fonds Roberto Cimetta

c/o ONDA
13 bis rue Henri Monnier
75009 Paris - France
T +33 145 26 33 74

Facebook

Archives

2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011

Newsletter