Artistes et opérateurs


Aïni AKBAL

2011

De: Marseille, France
A : Tanger, Maroc

Mémoires partagées

Ecriture / Recherche, Cinéma

Important: If you want to resize the window manually, leave at desktop resolution. Or you can just click an icon.

Pouvez-vous expliquer comment cette bourse a contribué à la réalisation de vos projets d'échanges artistiques et/ou de développement culturel local et/ou de promotion de la diversité culturelle ?

J’ai participé à une rencontre de professionnels afin de poursuivre le projet "Mémoires partagées 2010-2013 Algérie, Maroc, Tunisie" mis en oeuvre par Cinémémoire. J’ai mené parallèlement un D.U d'animation d'ateliers d'écriture à l'Université Provence et animé un atelier à la bibliothèque municipale du Panier à Marseille. Ainsi, ce projet venait à point nommé pour expérimenter ma pratique d'animation d'atelier d'écriture dans un autre domaine (le cinéma, et plus précisément l'archive cinématographique) en étant en immersion totale et avec un cahier des charges qui limitait le temps de séjour à une semaine. De plus, ma précédente contribution au projet "Mémoires partagées" m'avait donné l'occasion de rencontrer des cinéastes, producteurs algériens. A Tanger, j'ai rencontré la fondatrice de la Cinémathèque, ainsi que des cinéastes marocains, français, dont une qui anime des ateliers d'écriture de scénarios (partage de connaissances) et belge. Mais aussi une population. Ce que j'ai aussi trouvé formateur, c'est le sens qu'à pris la rencontre de spécialistes dans leur pays de résidence. Chacun de nous s'est trouvé enrichi de cette rencontre et s'est engagé à poursuivre le projet à son prochain terme. Ainsi, se voyait confirmé l'objectif principal du projet : « les mémoires partagées » pour retrouver un sens commun au passé, à l'histoire et construire l'avenir. Pour ma part je suis en train d'écrire un texte sur cette expérience partagée et qui figurera dans le livret de programmation de l'événement Mémoires partagées, Maroc, l'archive en question.

Qu'apportent l'échange, les réseaux et les contacts à l'international pour le développement de votre activité artistique ou culturelle ?

Cinémémoire oeuvrant pour la mémoire partagée doit se donner les moyens, et être soutenu pour aller à la rencontre des populations et professionnels concernés et de pouvoir les accueillir pour un échange équitable. Par ailleurs les données ne sont pas les mêmes en termes de législation, de liberté d'action et de circulation d'un pays à un autre ; ainsi les échanges via les réseaux transnationaux sont favorables à la circulation et à la mutualisation des savoirs.

Pouvez vous élaborer sur l'apprentissage et les connaissances que vous avez obtenu / partagé à travers cette expérience ?

Cette expérience de mobilité m'a permis de travailler dans un milieu culturel différent en expérimentant la poursuite d'un projet avec un partenaire qui, satisfait de ma collaboration, est prêt à poursuivre l'expérience dans d'autres pays de la Méditerranée. L'animation d'un atelier d'écriture est une première dans le cadre général du projet. Etant d'origine algérienne (par mes parents) j'ai nourri ce projet d'un regard et une écoute singuliers. J'ai pris conscience de ce qu'implique la préparation en amont (budget, financement, cahier des charges, contacts, etc.) d'un tel projet. J'ai enrichi mon approche cognitive.

Veuillez indiquer un lien vers votre travail actuel (site internet/facebook)

http://cinememoire.net/index.php/diffusion-de-films/memoires-partagees



Artistes et opérateurs


Fonds Roberto Cimetta

c/o ONDA
13 bis rue Henri Monnier
75009 Paris - France
T +33 145 26 33 74

Facebook

Archives

2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011

Newsletter