Faire suivre

Rapport sur la mobilité FRC

Le FRC publie un premier rapport sur l'impact des bourses à la mobilité.

 

Ce travail représente une étape supplémentaire dans l'action menée par le fonds, en collaboration avec les collectivités territoriales partenaires, afin de définir des stratégies pour la mobilité artistique transnationale. Notre action vise à mieux identifier les effets bénéfiques du voyage et les conséquences que cela peut engendrer sur la nature et la diversité des offres et des produits culturels et artistiques au niveau du territoire.

Le FRC a donc décidé en septembre 2012 d’envoyer un questionnaire aux boursiers du fonds pour mieux connaître les retombées concrètes de leur voyage et leur opinion sur la mobilité dans la région euro-moyen orient-afrique du nord.

Ce questionnaire a été établi avec l’aide de Inga Farina Petzhold de l’Université de Hildeshiem en Allemagne et de Matina Magkou, étudiante doctorante sous la direction de Mme Cristina Ortega à l’Université de Bilbao en Espagne. Le questionnaire a été envoyé à tous les boursiers du fonds (environ 500 adresses email) en octobre. Nous avons enregistré la réception de ce questionnaire dans 18 pays notamment en Jordanie, Egypte, Tunisie, Turquie, Portugal, Serbie, France, Allemagne, Italie, Belgique, Croatie, Royaume-Uni et Espagne. Les 108 réponses ont été reçues courant novembre et décembre 2012.

Une majorité des personnes sondées a indiqué que la bourse à la mobilité leur avait permis une meilleure intégration dans le champ ou la discipline artistique et des réalisations concrètes (expositions, projections, tournées, publications, performances, concerts). La première motivation du voyage est liée à la réalisation d’un projet artistique.

L’impact de la bourse à la mobilité est ressenti sur le court terme puisque 57,5% des sondés réalisent cet impact pendant ou juste après le voyage.

96% des sondés sont encore en contact avec la structure organisatrice sur place et 67% sont retournés ou ont le projet de retourner dans le pays d’accueil pour des raisons professionnelles. Enfin, 45% des personnes interrogées se sont engagées dans une pratique de la mobilité dans la région euro-moyen orient-afrique du nord plus d‘une fois par an.

 

Ce rapport n’a pas prétention à constituer une évaluation globale ni à refléter les points de vue de tous les boursiers. Il concrétise plutôt la première étape d’un travail sur l’impact des bourses à la mobilité que le FRC souhaite poursuivre dans les mois prochains.



Fonds Roberto Cimetta

c/o ONDA
13 bis rue Henri Monnier
75009 Paris - France
T +33 145 26 33 74

Facebook

Archives

2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011

Newsletter