Faire suivre

FRC - fonds indépendants pour la mobilité artistique - Méditerranée & Amérique centrale - Lisboa, 18-19/06/2015

Le Fonds Roberto Cimetta, la Fondation Gulbenkian et la Municipalité de Lisbonne ont co-organisé une réunion des fonds indépendants de la mobilité artistique et culturelle en Méditerranée et en Amérique Centrale les 18 et 19 juin 2015 à la Fondation Gulbenkian à Lisbonne, Portugal.

 

Le programme, les interventions et la présentation des intervenants sont maintenant disponibles sur le blog du FRC : https://cimettafund.wordpress.com/

 

Cette réunion a regroupé des participants de 21 pays d’Amérique Centrale/Sud, de l’Europe, du Moyen-Orient et de la région méditerranéenne dont des opérateurs culturels du Costa Rica, du Guatemala, du Venezuela, de Tunisie, de Syrie, du Liban et du Maroc ainsi que des représentants des Ministères de la Culture d’Irak et de France. 

 

Les discussions ont souligné une convergence de difficultés dans les deux régions, notamment les difficultés liées aux processus de création, à la circulation des oeuvres et aux droits des artistes et des opérateurs culturels. Dans ces deux parties du monde, les créateurs et producteurs ont besoin d’un soutien adapté aux processus créatifs qui respecte la liberté de création. Avoir des lieux pour se rencontrer et discuter librement est d’une grande importance. Des cadres légaux leur permettant de développer leurs productions localement sont nécessaires, ainsi qu’une plus grande reconnaissance de leur rôle dans les processus de changement sociétal. Etant à la fois des défenseurs de leur culture dans leurs propres pays et des voyageurs, découvreurs d’autres mondes, ils doivent montrer du courage pour affronter les obstacles à la mobilité ainsi que la détermination à préserver leur propre culture en évolution.Lors de la discussion, les participants ont souligné que les réseaux culturels et les fonds indépendants de mobilité étaient d’excellents outils pour permettre aux deux régions de s’interconnecter.Concernant les politiques publiques, les participants ont suggéré que les politiques culturelles dans ces parties du monde prennent mieux en compte les attentes des habitants et n’oublient pas les diasporas. Certains ont exprimé leur conviction que la politique culturelle devrait être le socle commun de toutes les politiques publiques. Les participants ont revendiqué l’importance du maintien des liens avec les artistes et les intellectuels en Syrie ou Irak ; nous faisons tous face au même terrorisme. Les participants ont évoqué l’oppression et la situation politique instable en Palestine et au Venezuela notamment. Enfin, les participants ont reconnu que la mobilité artistique et culturelle construit des espaces, des ouvertures et des relations de confiance, ingrédients essentiels aux dynamiques sociétales. 



Fonds Roberto Cimetta

c/o ONDA
13 bis rue Henri Monnier
75009 Paris - France
T +33 145 26 33 74

Facebook

Archives

2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011

Newsletter